1

Il y a 1 an, j’ai acheté un aspirateur sans sac dans un magasin boulanger.
Le vendeur me propose l’extension de garantie que je refuse dans un premier temps en lui expliquant que les appareils étaient testés pour tenir le temps de la garantie. Mais celui ci insiste et me certifie que ce serait une bonne chose car la garantie comprend tous et notamment les flexibles et accessoires qui sont les éléments qui cassent en premier.

Devant cette argument, je prend l’extension de garantie.

Maintenant la brosse de l’aspirateur a perdu une petite roulette (qui a première vu coute moins de 1€). Je ressort la garantie et je vais donc dans un magasin Boulanger afin de faire passer cette pièce en garantie.
Au service après vente on m’explique que les accessoires et flexibles ne sont pas dans la garantie et effectivement si on lit en tous petit c’est bien inscrit dans le contrat dans les paragraphes écrit en petit caractère qu’on ne lit jamais.
Et on me dit que pour réparer il faut que je rachète toute une brosse à plus de 50€ (plus cher que l’extension de garantie). Bien sur je suis repartis du magasin, je me suis déjà fait voler sur l’extension de garantie qu’on m’avait certifié oralement au moment de l’achat quel couvrait ces pièces.

Rentrer chez moi j’envoie un mail au PDG de boulanger (oui j’ai eu son mail) en lui expliquant que ces commerciaux sont prêt a mentir au client pour vendre ces extensions de garantie sur lesquels ils sont surement commissionné dessus.
Mon mail est resté lettre morte !
Ce qui pour moi est une non réponse qui acquiesce ces pratiques douteuses.
Je ne suis pas sur que ce soit bien dans le code du commerce d’avoir le droit de mentir au client pour qu’il achète quelque chose qu’il a refusé dans un premier temps. Mais malheureusement dans ce cas c’est parole contre parole et j’ai été assez con pour ne pas prendre le temps et une loupe au moment de l’achat pour relire la totalité des petits paragraphes.
Mais qui lit ces paragraphes écrit en caractère 6 alors qu’on est dans le magasin entrain de finaliser l’achat, personne !

Conclusion :
– ne jamais prendre les extension de garantie, un appareil défectueux lâchera dans la première année d’utilisation sinon il tiendra tous le temps de la garantie c’est testé en laboratoire avant la mise en vente. Pour la première année vous avez la garantie du constructeur.

– les magasins Boulanger ne me verront plus, on ment au client, derrière on le prend pour un con et en plus le PDG ne répond pas aux plaintes

– comme je suis un con, et vu comment il traite leurs clients, je boycott la totalité du groupe Mulliez (Auchan, Saint Maclou, Norauto, Brice, Flunch, Pizza Paï, Les 3 Brasseurs, So Good, Salad & Co, WebDistrib, SMS Distribution, Electro Dépôt, lokeo, decathlon, Koodza, Kiabi, Top Office, Cultura, Youg’s, Surcouf, La vignery, Picwic, Kiloutou, Leroy Merlin, Bricoman, Bricocenter, Aki, 3 Suisses groupe, Domaxel, Kbane, Zodio, Alinéa, Jules, Grosbill). Ils ne verront plus un seul de mes euros par principe tant que mon aspirateur n’est pas réparé.

  1. […] gueule sur les garanties constructeurs et les SAV. Si vous vous souvenez de ma petite histoire avec mon aspirateur qui à perdu 1 roulette dans la brosse et qui n’a pas été pris en charge par la garantie […]