1

barrage routierJ’emprunte quotidiennement la N104 et chaque jours je suis navré de faire le même constat, la limitation de cette nationale oscille entre 90 et 110 km/h, elle est sur deux voies. Elle est fréquemment utilisé par les camions, hors si je me trompe, l’auto-collant que l’on peut apercevoir derrière indique la vitesse maximale du dit camion.

Alors pourquoi je voit des camions qui en théorie ne peuvent dépasser les 90 km/h, se mettre sur la voie de gauche pour doubler un autre camion qui avance 89 km/h, cela rappel les opérations escargots. Cela provoque :

– des coups de frein en chaine de tous les conducteurs sur la voie de gauche, pouvant générer des bouchons, sans parler du surplus de consommation d’essence.

– une certaine forme d’agacement, de se voir limité à 90 km/h alors que l’on pourrait rouler à 110

– dans le pire des cas des accidents souvent mortel pour le passagé se trouvant dans la petite voiture que le camion n’a malheureusement pas vu.

On devrait instaurer une loi qui interdit aux camions de dépasser sur des routes où leur vitesse maximale est inférieur ou égal à la limitation de vitesse, ils se disent professionnel de la route et pourtant ce sont les premiers à bloquer un pays lorsqu’il neige et plus régulièrement à faire chier leur monde pour gagner une misérable place au détriment des risques qu’ils font encourir aux automobilistes.

  1. rudegreg dit :

    Dans les routiers ils y a ceux qui ont un permis français et ceux qui ont un permis étranger. En général on fait moins attention chez les autres.

    Ma femme s’est fait ‘trainer’ sur quelques mètres par un camion qui a doublé sans regardé alors qu’elle le dépassait. Elle s’est retrouvé bloqué entre le camion et la glissière de sécurité. C’était sur cette route d’ailleurs.
    Heureusement elle n’a rien eux, elle avait une vieille Ford Escort avec une bonne carrosserie en féraille.
    Ca à fait plein d’étincelle mais le camion ne s’est pas arrêté.