0

Ce soir sur Arté à 22H15 dans l’émission Théma il y a un reportage intitulé : « France Télécom, malade à en mourir « .

Déjà je me demande pourquoi on parle d’orange pour présenter le nouveau iphone et de France Télécom pour parler des affaires de suicide ? C’est pourtant la même société. Je me doute bien que le service de relation presse d’orange préfère parler en utilisant l’ancienne marque lorsque c’est pour parler des méthodes managériale de harcèlement morale qui ont été utilisées. Mais ce serait bien que les journalistes rectifient d’eux même avec la marque couramment utiliser aujourd’hui. Enfin pour moi c’est donc « orange, malade à en mourir ».

Ce documentaire explique donc comment un plan de licenciement a été réfléchis pour pousser les gens d’eux même à la démission. Bien sur pour les plus fragiles, ce ne sera pas la porte mais la fenêtre. Ayant personnellement été victime de harcèlement morale pour les mêmes raisons (dans une autre société), je connais bien les dégâts que cela génère.

Pour moi le harcèlement morale devrait être jugé comme une tentative de meurtre ! Il n’y a pas de différence, le geste est prémédité et que ce soit toi qui te pousse par la fenêtre ou que l’on te pousse via une pression morale le résultat est le même… Une crêpe sans vie en bas.

Malheureusement on fixe nos regards sur Orange mais ce système est généralisé. Combien de mauvais gérant pensent faire des économies en forçant les gens à démissionner ou a leur faire signer des ruptures conventionnelles non souhaités par le salariés (et bien sur a leur désavantage). Si je prends mon parcours professionnel, on ne m’a jamais proposé de suivre la loi et de me verser mon due sans difficultés. Moi j’attaque au prud’homme en me disant que si tous le monde faisait comme moi les employeurs se rendraient vite compte que leurs méthodes leur coutent plus cher au final mais je doit être dans la minorité surement.
J’ai même eu le droit au mec qui se débrouille pour que tu sois sans aucune ressource pendant 3 mois afin que tu n’es plus assez d’argent pour aller voir un avocat je suppose. C’est doublement idiot, on a 2 ans pour attaquer et cette état de fait jouera sans nul doute en ma faveur lors du procès.

Ils savent très bien que les prud’homme sont débordés et qu’il faut 3 ans pour sortir de son histoire. C’est d’ailleurs une  honte et une injustice sociale. Il est clair que ces délais sont organique et donc la intentionnellement depuis le temps. Pas la peine de se demander de quel coté est le pouvoir. Une vraie justice se fait dans des délais raisonnables…
Si les gens qui pratique le harcèlement morale risquaient gros et que les jugements étaient rendu 3 mois après  les faits je suis sur que la situation s’arrangerait d’elle même dans beaucoup des cas.

Un bon avocat vous dira que c’est surement le motif le plus difficile a prouver. C’est certainement pour cela que les avocats des patrons doivent leurs conseillés ces pratiques. Il doivent leur donner le livre pour les nuls : « Comment être un bon voyoux sans se faire choper ! »…

Un extrait du reportage de ce soir sur Arte :