0

Un sujet récurrent sur internet à chaque période de grève et l’expérience nous montre que cela se produit souvent, que les usagers soient pris pour otages. On les utilisent pour protester pour des raisons qu’il ignorent, car il faut reconnaître que l’information n’est pas non plus leur fort. Avec la SNCF on se demande quand on va partir et si on va un jour rentrer.

Il y en a vraiment marre de subir les transport en commun, on nous fait une politique qui prône les transports en commun, on supprime des routes pour mettre des voies de bus, on oblige des honnêtes travailleurs à se séparer de leur voitures au nom de l’écologie pour les entasser comme du bétail dans des trains.

La dernière idée de la SNCF que j’adore tout particulièrement, les régulateur de flux. A gare de lyon sur la ligne D, il faut croire que l’on doit avoir des tendances suicidaires car on a la chance d’avoir une équipe de « petits hommes verts » pour nous empêche de nous sauter sur les voix ferrés. Je parle de chance, car  à ma connaissance, ils ne sont pas à beaucoup d’endroits.

Avant de nous faire aimer le train, on aimerait bien ne pas le subir.