Je suis trop Pierre Richard desfois.

Posted: 9th novembre 2010 by Maitre grincheux in Quotidien / la vie
1

Ma femme me surnomme Pierre Richard, elle a bien raison car il m’arrive toujours des situations incongrues, la chcoumoune comme on dit. Mais pour le moment ca ne touche jamais le physique (touchons du bois)
J’ai des périodes où il m’arrive toujours des poisses, et là je suis en plein dedans.
Déjà pour ceux qui n’ont pas suivi, j’ai reçu une contravention pour excès de vitesse inférieur à 20 KM/H hier. Ce même jour, vers 9H, j’ai reçu un coup de téléphone d’un employeur suite à une annonce de « consultant Webmarketing » à la quel j’avais répondu. L’offre semble franchement bien pour moi. Je m’en souvenais d’ailleurs très bien car elle m’intéressait et m’avait donc marqué. Un entretien de recrutement est prévu à 13H le lendemain (aujourd’hui) dans un pub à Issy-les-Moulineaux.
Comme d’habitude avant de me rendre à un entretien, je regarde le trajet dans Google map pour m’y rendre, d’autant plus que je n’ai jamais mis les pieds à Issy-les-moulineaux. Je fais un tour sur le web, je lis les articles que je trouve… je prépare l’entretien le jour même pour être prêt demain.
Aujourd’hui, la journée débute le mome se réveil avec un 39° de fièvre. En temps normal, vu que je suis à la maison toute la journée ce n’est pas un soucis, mais là j’ai mon rendez-vous à 13H. Ma femme téléphone dès le petit déjeuner à son ancienne nourrisse, elle accepte de nous dépanner au pied levé (elle est génial cette nourrisse). Elle prends au passage un rendez vous chez le généraliste pour le soir… Je peux donc aller à mon entretien d’embauche de milieu de journée.

Le plus pratique c’est de prendre la voiture pour m’y rendre vu que c’est de banlieue à banlieue en plein milieu de journée (les banlieusards comprendront). Je rentre l’adresse dans mon téléphone et j’utilise Google Maps application comme GPS, pour m’y rendre.
J’arrive à Issy-les-Moulineaux et je décide de me garer dès que je trouve une place pas trop loin du point que mon iphone indiquait. J’ai la voiture garé, la place de parking payé et j’ai 30 minutes pour trouvé le fameux pub. Il se met a pleuvoir un petit crachin breton. Pas grave j’ai du sang breton et d’après Google maps je suis à côté, garé a coté de la station et le pub est normalement en face.

Je poursuis donc mon itinéraire à pied.
La personne que je dois rencontrer m’appelle pour me dire qu’il est arrivé. Je lui répond je suis à côté j’arrive dans 5 minutes.
Le coup de fil reçu à fait planter l’application. En la relançant je me rend compte qu’en rentrant le nom du pub + adresse du pub il donnait une autre adresse depuis le départ qui était à côté de la station de métro et non de la station de RER… Aie…
En faite je ne suis pas vraiment à coté. bon tous n’est pas perdu j’ai encore 20 minutes devant moi pour arriver pile poile à l’heure. J’étudie le plan et en gros je suis entre le lieu de mon rendez-vous et là où j’ai garer la voiture.
Dilemme ! Je décide de poursuivre à pied car le temps de revenir à la voiture, de trouver le pub en voiture, de retrouver une place cela me semblait risqué sachant que j’avais déjà marché 10 minutes.
Je continue à marcher sous la pluie. j’essaie de protégé le téléphone en le rentrant dans ma poche de temps de faire toute une rue au moins.
A chaque fois il se remet en veille et j’ai l’impression qu’il ne met plus a jour la position sauf si on relance le tous.
L’application se met carrément a planter et me dit « itinéraire impossible ». Je marche en fonction de ce que je crois être le bon sens.

Les 13H approche et je suis toujours entrain de marché et ça sent pas bon car ca devient résidentielle autour de moi.
Je décide de faire l’autostop en me disant la chance va me sourire, je suis bien habillé (pantalon a pince, petite chaussure de ville en daim, chemise, blouson sympa) je suis sous le pluie quelqu’un va peut être me prendre et m’emmener à la station de RER. Bien sur personne me prend ca aurait été trop beau.
Je téléphone à la personne pour le prévenir que je suis perdu mais il ne décroche pas et je ne laisse pas de message.
A 13H15, J’arrive à Clamart ! Je retente d’appeler pour prévenir et là la personne décroche.
J’explique la situation et le rendez vous est annulé. J’ai eu comme le sentiment que ma candidature au poste était compromise. Un consultant qui doit être envoyé en mission dans des boites et qui plante son entretien d’ambauche ca craint…

Je comprends tout a fait l’employeur et je m’en veux énormément mais c’est vraiment pas de chance. J’avais pris une marge de temps sympathique, je ne pouvais pas raté ce rendez-vous. De mémoire, c’est la première fois que je rate un rendez vous.

Ce n’est pas le tous mais maintenant je suis sous la pluie maintenant, je marche déjà depuis 3/4 d’heure, je suis trempé et totalement perdu.

Je tombe enfin sur un plan de ville derrière un panneau publicitaire. Je suis a Meudon ! J’ai crapahuté !
Il faut que je descende toute la montée que je viens de faire pour arriver sur la station de RER de Meudon et ensuite que je suive la ligne pendant 2 Stations pour arrivé à mon point de rendez-vous. Ce que je fais ! (au moins si j’ai un deuxième entretien, ce que je ne crois pas car je l’ai tenté lorsque je l’ai eut au téléphone pour annulé mais sans succès).

J’arrive a ce fameux pub à 14H, ca fait 1H 30 que je marche sous la pluie en petite chaussure en daim.
J’appel la personne en me disant que vu que je devais rencontrer 2 personnes lors de l’entretien et vu l’heure ils ont peut être mangé ensemble sur place et je pourrais au moins m’excuser de vive voix.

Il ne décroche pas. Je laisse un message dans ce sens.

Il ne reste plus qu’à retrouver la voiture. Je rentre dans le pub je demande ou ce trouve la station de métro et 3/4 d’heure après j’ai retrouvé ma voiture.

Bilan :
j’ai marché 2H15 alors que j’étais garé à 30 minutes du rendez vous à pied (j’ai mis 45 pour revenir mais j’ai marché plus calement et j’ai pris les grands axes pour revenir ce qui n’était pas le plus cours). Je pouvais donc arriver a mon rendez vous à l’heure. Mes petite chaussures de ville en daim  n’ont pas apprécier la marche forcée.
Maintenant je suis rentré chez moi, Je sent que j’ai bien marché. Il me reste encore a aller chercher mon gosse, dédommager la nourrisse pour la journée de garde et aller chez le docteur.

Voilà une vraie histoire de Pierre Richard non ?

  1. spok dit :

    En lisant, je me suis dit de Issy les moulineaux à Clamart c’est pas mal, mais de là à Meudon je dis chapeau. En fait je ne vois pas comment tu as fait, tu étais à Corentin Celton et tu devais aller à Issy Val de Seine ? Avec un Iphone, je confirme que tu as fait fort !!